Rechercher
  • Juan Carlos Duque

La sciatique et la médecine manuelle


La plupart des sciatiques radiculaires communes sont la conséquence d’une hernie discale bien montrée par l’imagerie. La manipulation peut soulager un certain nombre de ces sciatiques, partiellement ou complétement. La sélection se fait uniquement sur les critères cliniques. Il faut que l’état du rachis la permette et que la règle de la non douleur puisse être respectée. Il faut que la manipulation soit facile a exécuter pour un operateur entraîne et qu’il y ait un gain immédiat après la séance sur le signe de Lasègue, la flexion antérieure ou la douleur du patient pour se mouvoir. Lorsque ce gain immédiat est net, deux a quatre séances complémentaires seront faites et chacune marquera un progrès.

L’indication type est la sciatique modérée ; mais certaines sciatiques aigues peuvent être parfois remarquablement soulagees, au point que le patient oublie trop vite les règles élémentaires de repos et de prudence. Les sciatiques hyperalgiques ne répondent pas, sauf rares exceptions, régulièrement les manipulations sont contra indiquées. Les sciatiques paresiantes, ne sont pas des contre indications. Il n’est pas rare qu’un patient qui présente une discrète parésie L5 et ne peut redresser le gros orteil contre résistance puisse le faire immédiatement après la manipulation. Même, on peut parfois constater la réapparition d’un reflexe achilléen qui était très diminue ou aboli. En revanche, il faut s’abstenir de toute manipulation dans les sciatiques paralysantes, qui constituent une contre indication. En pratique 7 sciatiques sur 10 peuvent être traitées par manipulation, avec un bon résultat dans 2 cas sur 3.


72 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout