Rechercher
  • Juan Carlos Duque

Les reflexes de verticalité physiologique


La position debout nécessite une symétrie des chaines musculaires antigravitaires de chaque côté qui nous permettent la verticalité.

De point de vue neurophysiologique il y a des neurocapteurs qui sont susceptibles de manière reflexe de tonifier un côté tout en inhibant le côté opposé. En quelque sorte d’augmenter la force d’un côté tout en la diminuant de l’autre.

Par exemple lors de la marche ou l’appui unipodal nécessite obligatoirement une tonification des extenseurs du cote de l’appui, puisque tout le poids du corps est supporte d’un seul côté.

L’analyse simple et minutieuse de ces reflexes va nous permettre d’établir des diagnostiques fiables et des traitements manuel des certains dysfonctions.

Les test seront reproductibles et analyseront la force musculaire en position neutre, la fonction vestibulaire , la fonction oculomotrice , le fonctionnement des articulations temporo mandibulaires , et la proprioception en position debout et assis.

Approche ostéopathique des réflexes de verticalité

Dr Guy Dupiellet Professeur de médecine-ostéopathique

Hôpital Saint Antoine, Paris XII


96 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout